Halte spi du mardi

Publié le par mcarabas

En union avec Aleth, La mère l'Oie et Loga...

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12,35-38.

Restez en tenue de service, et gardez vos lampes allumées. Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu'il arrivera et frappera à la porte. Heureux les serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller. Amen, je vous le dis : il prendra la tenue de service, les fera passer à table et les servira chacun à son tour. S'il revient vers minuit ou plus tard encore et qu'il les trouve ainsi, heureux sont-ils !


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Confirmation_8_1960_1969




Commentaire du jour :

Saint Bernard (1091-1153), moine cistercien et docteur de l'Église
Sermon sur le cantique n°17, 2 (trad. Emery rev.)

Veiller dans l'Esprit Saint

    Il nous faut être vigilants et attentifs à l'oeuvre du salut qui s'accomplit en nous, car c'est avec une admirable subtilité et la délicatesse d'un art divin que le Saint Esprit accomplit continuellement cette oeuvre au plus intime de notre être. Que jamais cette onction, qui nous enseigne tout, ne nous soit enlevée sans que nous en ayons conscience et que jamais sa venue ne nous prenne à l'improviste. Il s'agit au contraire d'avoir le regard toujours aux aguets et le coeur grand ouvert pour recevoir cette bénédiction généreuse du Seigneur. Dans quelles dispositions l'Esprit veut-il nous trouver ? « Soyez semblables à des gens qui attendent leur maître à son retour de noces. » Il ne revient jamais les mains vides de la table céleste et de toutes les joies qu'elle prodigue.

     Il nous faut donc veiller, et veiller à toute heure, car nous ne savons jamais à quelle heure l'Esprit va venir, ni à quelle heure il s'en ira une nouvelle fois. L'Esprit va et vient (Jn 3,8) ; si grâce à lui on tient debout, lorsqu'il se retire, on tombe inévitablement, mais sans se briser, car le Seigneur nous retient par la main. Et cette alternance de présence et d'absence, l'Esprit ne cesse de la faire vivre à ceux qui sont spirituels, ou plutôt à ceux qu'il a l'intention de rendre spirituels. C'est pourquoi il les visite à l'aube, puis soudain les met à l'épreuve.

Vos intentions de prières sont les bienvenues comme d'habitude...

Publié dans Magnificat

Commenter cet article

Nath46 24/10/2007 16:49

merci pour cette halte spi ! je reçois l'évangile de l'EAQ par internet, (toi aussi ?) ces petites pauses spi nous font tant de bien !

Anne 24/10/2007 15:34

je vous confie une petite cousine de un an qui a une tumeur cérébrale après chimio, opération et nouvelle chimio, ses parents qui tiennent le coup depuis 9 mois commencent à craquer.A Toujours et Merci encore

marili 24/10/2007 15:20

Pour Mon fils rémi qui a des difficultés et qui a du mal a se confier!Seigneur aides le , ainsi que ceux qui en ont besoin !

Mad 24/10/2007 11:22

Pour toutes ces mamans dont les enfants sont en grosses difficultés morales, afin qu'elles ne se découragent pas et restent éveillées, attentives, prêtes.

Elodie 24/10/2007 07:23

Jésus encourage ses disciples à se tenir prêts pour son retour. Dans cette illustration, les serviteurs montrent qu’ils se tiennent prêts pour accueillir leur maître à son retour parce qu’ils ont remonté leurs longues robes qu’ils ont attachées sous leur ceinture, et qu’ils continuent de vaquer à leurs occupations très avant dans la nuit à la lumière de lampes bien remplies. Jésus explique: ‘Si le maître arrive à la deuxième veille (de neuf heures du soir à minuit, approximativement) ou même à la troisième veille (d’environ minuit à trois heures du matin), et qu’il les trouve ainsi, heureux sont-ils!’ Le maître récompense ses serviteurs de façon insolite: il les fait s’étendre à table et se met à les servir, les traitant, non comme des esclaves, mais comme des amis fidèles. Quelle belle récompense pour avoir continué à travailler toute la nuit pour leur maître en attendant son retour! Jésus conclut: “Vous aussi, tenez-vous prêts, car c’est à une heure que vous ne pensez pas que le Fils de l’homme vient.” Sommes-nous semblables à ces serviteurs ?