Halte spi du mardi

Publié le par mcarabas

Pause halte spi durant les vacances.... mais proposition de vous donner l'Evangile du jour et son commentaire.
La lecture de la Bible est riche en enseignements, (certes pas toujours faciles à comprendre..... ).
Et dans la vie du chrétien, la lecture de la Bible est une nourriture spirituelle à ne pas à négliger.
Profitons ce cette période estivale pour nous arrêter un instant de courir dans tous les sens et prendre un temps pour et avec Dieu.


Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20,24-29.

Or, l'un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : Jumeau) n'était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l'endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d'eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d'être incrédule, sois croyant. » Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m'as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Commentaire du jour :

Pape Benoît XVI

Audience générale du 27/09/06 (trad. DC 2367, p. 958 © copyright Libreria Editrice Vaticana)

« Mon Seigneur et mon Dieu »



      Bien connue et même proverbiale est la scène de Thomas l'incrédule, qui s'est passée huit jours après la Pâque. En un premier temps, il n'avait pas cru que Jésus était apparu en son absence et il avait dit : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque de ses clous, si je ne mets pas mon doigt à l'endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ». Au fond, il ressort de ces paroles la conviction que Jésus est désormais reconnaissable non seulement à son visage mais à ses plaies. Thomas pense que les signes qualifiant l'identité de Jésus sont désormais surtout les plaies, par lesquelles se révèle à quel point il nous a aimés. En cela l'apôtre ne se trompe pas. Comme nous le savons, huit jours plus tard, Jésus apparaît à nouveau au milieu de ses disciples, et cette fois Thomas est présent. Et Jésus l'interpelle : « Avance ton doigt ici et vois mes mains; avance ta main et mets-la dans mon côté. Cesse d'être incrédule, sois croyant ». Thomas réagit par la profession de foi la plus belle de tout le Nouveau Testament: « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Saint Augustin commente à cet égard : Thomas « voyait et touchait l'homme, mais il confessait sa foi en Dieu, qu'il ne voyait pas et ne touchait pas. Mais ce qu'il voyait et touchait l'amenait à croire en ce dont il avait douté jusqu'alors » (In Iohann. 121, 5). L’évangéliste poursuit par une dernière parole de Jésus à Thomas: « Parce que tu m'as vu, tu crois. Heureux ceux qui croiront sans avoir vu »…

      Le cas de l'apôtre Thomas est important pour nous pour au moins trois raisons : la première, parce qu'il nous réconforte dans nos insécurités ; la seconde, parce qu'il nous montre que tout doute peut déboucher sur une issue lumineuse, au-delà de toute incertitude ; et enfin parce que les paroles que Jésus lui adresse nous rappellent le vrai sens de la foi qui a mûri et nous encouragent à poursuivre, malgré la difficulté, sur notre chemin d'adhésion à sa personne.

tiré de EAQ que vous pouvez recevoir chaque jour dans votre boîte mails.


Publié dans Magnificat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

euphroisine 03/07/2007 11:27

Depuis quelquetemps, ma foi reprend le dessus après une baisse assez longue. Grâce à vos Haltes spi et maintenant à vos lectures de l'évangile, je vais pouvoir retrouver ce que je croyais être perdu.Merci encore

becema 03/07/2007 10:11

Comme chaque mardi, je me joins à vous par la prière.