contraste

Publié le par mcarabas

âmes sensibles s'abstenir....

en écho aux 4 rats et à Laurence....
éloge à l'imperfection,
au temps qui passe et que l'on savoure

1ERmail2007_068

oui, je sais, cette photo est inattendue... j'ai mis du temps à en accepter  la réalité....
merci au zoom de l'appareil photo!   lol

Au départ, je n'ai vu que la magnifique Demoiselle, beauté de la Création présentée avec joie et fierté par Aramis avant d'avoir un choc en posant le regard sur les doigts de mon roudoudou....

"Mon Dieu, quel crassou" me suis-je dit.

Et j'ai censuré le cliché que je comptais mettre sur le blog des enfants...

Puis, le temps passant, j'ai réfléchi et fini par me dire qu'après tout, toute la photo était belle. Et l'article de Florence a fait explosé les verrous de la censure ahahah, merci à elle si jamais elle passe par là...

Les doigts d'Aramis sont des doigts d'enfants qui grattent la terre pour trouver des trésors, qui cueillent des fleurs, qui attrapent des lézards, des fourmis et servent de perchoir aux coccinelles. Ils s'enrobent de nuttela et sont aussitôt léchés avec gourmandise, ils tournent les pages de nombreux livres et tiennent d'extraordinaires crayons .

Des petits doigts d'enfant en pleine enfance, en pleine VIE.

Des doigts grandissants et tournoyants dans le réel et non dans la passivité du virtuel ....

Je me suis dit aussi que je ne serai finalement jamais une mère parfaite et ça m'a soulagée.
Je vous rassure, je veille à la propreté des ongles de mes enfants, mais pas de manière quotidienne, je l'avoue, malgré leurs douches (je pense naïvement que douchés, savonnés = complètement propres! Vite essuyés, vite pyjama-tés et hop on passe à autre chose).

Depuis quelques temps, forcée, obligée d'en faire moins pendant je ne sais pas combien de temps (en fait, officiellement ne rien faire ;-)) ) j'ai beaucoup remis en question mes sacro saints principes auxquels je tenais, derrière lesquels je courrais tout le temps sans trop jamais les atteindre..... le mythe de la mère parfaite dont la maison est tenue "à quatre épingle", qui est toujours dans les temps, dont les enfants sont toujours bien coiffés, sans tache indélébile sur les chemises et "tirés à quatre épingles" quand on sort et qui ne font jamais de grimace sur les photos de groupe.... Maman toujours aimable, qui trouve des solutions à tout, n'est jamais fatiguée et fait des merveilles en cuisine.
Je ne suis finalement pas programmée pour ces fonctions, mais uniquement pour des options.

A bientôt xx ans et 13 ans de mariage, il était temps que j'arrête de croire à ces contes de fées  que j'accepte le réel et l'étendue de mes capacités....

Certes, il y a toujours une amie parfaite pour mettre le doigts sur vos imperfections et vous culpabiliser. J'en ai pas mal souffert durant des années....

Voire par sa propre mère.... mais je m'autocensure

Mes enfantesques priorités et principes sont  :


- qu'ils sachent que je les aime pour ce qu'ils sont et sans préférence
- les aider à grandir, à s'ouvrir au monde, à être bons et généreux avec les autres par amour de Jésus
- donner des repères et des règles pour avoir des guides, transmettre des valeurs, les faire devenir Homme Debout
- être là pour eux, discuter,
jouer, expliquer, sermonner, rire,  partager leurs joies et leurs peines.
- leur servir d'exemple pour qu'ils fassent encore mieux, qu'ils aillent plus loin.

Le reste, c'est de l'organisation matérielle.... propre à chaque famille et des règles de bases.

Qu'est-ce qui compte finalement dans les grands principes, les règlements horaires? Font-ils grandir ou souffrir?
Il faut savoir faire le tri et prendre de la hauteur.
Je ne suis pas du tout libertaire, et tout comme trop de liberté nuit, trop de principes nuisent aussi.

Faut-il se plier aux principes et les subir  ou grandir en s'appuyant sur de principes?

Je choisi des appuis qui aident plutôt qu'ils ne brisent, je cherche à tirer  mes enfants vers le haut. Cela ne signifie pas non plus  que tout est facile et se fait sans grincement de dents....

mais je cherche l'ESSENTIEL.

Avec le recul et certains évènements, je fais une nouvelle lecture de mon enfance, mon adolescence, je comprends mieux certaines choses. Je fais le tri (encore!) dans ce qui doit être important, ce que je choisi de transmettre.

Savoir pour quoi on agi et ne pas s'encombrer de fioritures qui aveuglent et égarent

Je me fiche aujourd'hui que nos chaussures ne soient pas toujours cirées, que les vêtements qui n'en n'ont pas une stricte nécessité ne soient pas repassés, qu'Aramis porte parfois des chaussettes de couleurs différentes (mais il nous rassure, il a la même paire dans son armoire! merci aux Triplés!), même si je m'agace toujours que ce même Aramis essuie son museau d'un coup rapide sur l'épaule droite de sa chemise! Les serviettes sont faites pour qui?! greu .

Je ne me stresse plus de toutes ces imperfections qui m'ont anéanti le moral durant des siècles! (même si, vous allez rire.... je n'aime pas le désordre et suis un tantinet perfectionniste, mais je tente de me corriger pour continuer de vivre sans étouffer de ne pas y arriver comme je le rêve!!).

Arrêter de dire tout le temps NON à n'importe quoi.... pousser les barrières, changer ses habitudes, voir plus large.... ne garder que ce qui est vraiment important.

Après ce regard jeté en arrière, je dois le tourner joyeusement vers l'avant et tenter de faire mieux, en tous cas, d'essayer. Remises en causes en douceur ...avec justesse, enfin, y tendre.

Et c'est peut-être ça...devenir adulte, en fait....
 

Publié dans Patati et patata

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

comme un poisson 03/09/2007 15:18

le discours d'un grand sage la marquise est exquise lorqu'elle philosophe

lilibidouille 08/08/2007 08:27

j'aime beaucup tout ce que je viens de lire , j'ai 4 enfants aussi et lundi arrivant chez le pediatre le petit de 18 mois avait du sable dans les pieds honte a moi ( il avait file dans le jardin en douce avant le depart ) et le pediatre ma dit " au moins il etait pas devant la tele !! et oui c'est juste , il faisait des decouvertes d'enfants mais je n'arrive pas encore a prendre du recul sur les tenues propres et repassées des enfants , qua je peux cahnger 3 fois dans la journée si une ptit tache apparait ( je repasse meme les culottes grr je suis folle ) quand certaines personne on encore tendance a sous entendre que les alloc c'est pas mal quand on a 4 enfants ..;je vais peut etre reflechir encore sur tout ca , mais je le sais j'ai encore duchemin a parcourir

Emilie 03/08/2007 20:47

Ahhh moi aussi j'ai renoncé il y a peu à la maison parfaite et aux enfants sans taches ! M'enfin, comment trouver à la fois le temps de tout astiquer, briquer, nettoyer et le temps de vivre !Quand nous en serons à la fin de notre vie, nous souviendrons nous de toute la poussiere enlevée ou bien des moments de rires, des moments de partage avec ses enfants, d'écoute, des livres lus avec délice, des promenades à admirer la nature ? Prenons le temps de vivre chaque moment sans penser à toutes les choses qu'il nous reste à faire ! Bon je plaide coupable : je n'y arrive pas encore tout à fait ! Mais j'y travaille !Et merci de partager doutes et certitudes.A bientôt.

bulette 01/08/2007 15:13

pfiou alors là je souscris à 100% à ton discours! même si... c'est pas toujours facile ;)

silo 31/07/2007 15:06

bon pas reçu marquise mais vu que j'ai aussi un pb de messagerie...il est peut-être dans cette bal que je peux plus visiter (((pas grave marquise! et merci pour Eurodif, celui-là a été bien réceptionné ;)