Acte 1  [modifier]

Publié le par mcarabas

Un temple hindou dans la forêt, au lever du soleil.

« Blanche Dourga » (Lakmé et les choeurs). Lakmé, fille de Nilakantha, un brahmane, chante cette prière « à la blanche Dourga » à la cantonnade accompagnée par une harpe et par les voix des Hindous dans le temple.

« Viens Mallika... Sous le dome épais » (Lakmé et Mallika). Dans ce duo, tant attendu du public, Lakmé et sa compagne s'apprêtent à aller cueillir des fleurs dans la forêt pour en orner le temple.

« Prendre le dessin d'un bijou... Fantaisie aux divins mensonges » (Gérald). En l'absence de Lakmé et de Mallika, deux officiers anglais, Gérald et Frédéric, accompagnés par les filles du Vice-Roi, Ellen et Rose, et leur gouvernante Mrs Bentson, pénètrent dans l'enceinte sacrée. Plus sensible à la beauté du lieu que ses compagnons, Gérald s'attarde pour prendre le dessin d'un bracelet oublié sur l'autel et, seul, se plaît à imaginer celle qui devrait le porter.

« Pourquoi dans les grands bois » (Lakmé). Lakmé revient et Gérald se cache dans les buissons environnant le temple. Dans un air triste et doux, Lakmé exprime les aspirations confuses de son cœur naïf et pur.

« D'où viens-tu ?... C'est le Dieu » (Lakmé et Gérald). Gérald se montre conquis par la beauté de la jeune Hindoue. Effrayée, Lakmé le supplie de fuir, mais ne peut s'empêcher bientôt d'éprouver pour lui un sentiment passionné. Le duo se termine par un hymne au Dieu de la Jeunesse et de l'Amour.

Acte 2  [modifier]

La place du marché dans un village.

« Lakmé, ton doux regard se voile » (Nilakantha). Nilakantha a compris, aux réticences de Lakmé, que le temple a été souillé par un de ces étrangers qu'il hait. Afin de retrouver celui qu'il a voué à sa vengeance, il parcourt le village voisin du temple, déguisé en mendiant et suivi de sa fille, grâce à laquelle, pense-t-il, l'intrus se démasquera. Mais il a remarqué la tristesse de Lakmé et il en souffre.

« Par les Dieux inspirée... Où va la jeune Hindoue » - Air des clochettes (Lakmé). Sans doute l'Aria le plus attendu de l'Opéra, Lakmé interpréte avec légèreté et agilité un registre de contre-ut très impressionnant. Possédant l'attention de la foule, Nilakantha force Lakmé à chanter la légende de la fille du paria qui sauva la vie de Vichnou, fils de Brahma, en faisant tinter les clochettes de son bracelet pour le prévenir de la présence de bêtes féroces.

« Dans la forêt, près de nous » (Lakmé et Gérald). Gérald, reconnaissant Lakmé, se trahit. Nilakantha le poignarde et s'enfuit, le croyant mort. Mais Gérald vit encore et Lakmé décide de le faire transporter dans une cabane dans la forêt, où elle pourra prendre soin de celui qu'elle aime.

Acte 3  [modifier]

Une cabane dans la forêt.

« Je me souviens... Ah! viens dans la forêt profonde  » (Gérald). Gérald, convalescent, évoque la façon dont Lakmé lui sauva la vie, puis il lui chante son amour.

« Tu m'as donné le plus doux rêve  » - Finale (Lakmé, Gérald, Nilakantha). Comprenant que Gérald, désormais rétabli, regagnera bientôt les siens, Lakmé s'empoisonne, après avoir fait boire au jeune homme une eau magique qui assure un amour éternel. Nilakantha paraît alors, et Lakmé, mourante, lui annonce que Gérald a bu, comme elle, l'eau magique qui en fait un protégé des Dieux. Nilakantha épargnera Gérald, dans les bras duquel meurt la douce Lakmé.

Et la cerise sur le gâteau? L'auteur, l'auteur, l'auteur criez vous!!!
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Léo ici sans jamais avoir osé le demander......

Commenter cet article

guilaine 13/03/2007 19:54

pas hyper calée en musique classique mais j'ai entendu un jour celui ci à le télé (si si) et j'ai couru à la Fnac le lendemain pour me l'acheter...

do 05/03/2007 14:18

Tiens, encore un point commun! Quoique.. je préfère Don Giovanni et Tosca. En ce moment, je collectione la série du Monde le vendredi/samedi. Comment mettre de la musique en ligne comme ça SANS passer par radio blog?

do 05/03/2007 14:11

Tiens, encore un point commun! Quoique.. je préfère Don Giovanni et Tosca. En ce moment, je collectione la série du Monde le vendredi/samedi. Comment mettre de la musique en ligne comme ça SANS passer par radio blog?

Philippe 05/03/2007 12:17

Quel plaisir, merci !Quant à l'air des clochettes, je m'en suis nourri pendant longtemps, un de mes airs préférés, que j'adore interprété par Nathalie Dessay.

Tiph' 05/03/2007 11:02

Quand j'étais ado, je rêvais d'aller un jour à l'opera... j'aime beaucoup celui-ci!