halte spi du mardi

Publié le par carabas

en union avec Clotilde


Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 6,19-23.

« Ne vous faites pas de trésors sur la terre, là où les mites et la rouille les dévorent, où les voleurs percent les murs pour voler. Mais faites-vous des trésors dans le ciel, là où les mites et la rouille ne dévorent pas, où les voleurs ne percent pas les murs pour voler. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur. La lampe du corps, c'est l'oeil. Donc, si ton oeil est vraiment clair, ton corps tout entier sera dans la lumière ; mais si ton oeil est mauvais, ton corps tout entier sera plongé dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, quelles ténèbres y aura-t-il !


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour :

Saint Vincent de Paul (1581-1660), fondateur de communautés religieuses
Conférence sur l'indifférence, 16 mai 1659

« Là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur »


      Où est le coeur aimant ? Dans la chose qu'il aime -- par conséquent, là où est notre amour, là où notre coeur est captif. Il ne peut en sortir, il ne peut s'élever plus haut, il ne peut aller ni à droite, ni à gauche ; le voilà arrêté. Là où est le trésor de l'avare, là est son coeur ; et là où est notre coeur, là est notre trésor.

      Eh quoi ! un rien, une imagination, une parole sèche qu'on nous a dite, un manque d'accueil gracieux, un petit refus, la pensée seule qu'on ne fait pas grand compte de nous -- tout cela nous blesse et nous indispose au point qu'on n'en peut guérir ! L'amour propre nous attache à ces blessures imaginaires, on ne saurait s'en tirer, on est toujours là-dedans, et pourquoi ? C'est que l'on est captif de cette passion. Qu'y a-t-il qui nous captive ? Sommes-nous en « la liberté des enfants de Dieu » ? (Rm 8,21) Ou sommes-nous liés aux biens, aux aises, aux honneurs ?

      Ô Sauveur, vous nous avez ouvert la porte de la liberté, enseignez-nous à la trouver. Faites-nous connaître l'importance de cette franchise, faites-nous recourir à vous pour y parvenir. Eclairez-nous, mon Sauveur, pour voir à quoi nous sommes attachés, et mettez-nous, s'il vous plaît, en la liberté des fils de Dieu.

Publié dans Magnificat

Commenter cet article

Ervalena 24/06/2008 11:55

c'est tout à fait ce dont j'avais besoin en ce moment pour mettre les pendules célestes à l'heure! Vive la simplicité volontaire!

carabas 25/06/2008 07:34


une halte pour se poser quand tout est bruit autour de nous... c'est pas du luxe!


Gomette 24/06/2008 11:52

Merci Marquise pour ces pauses spi du mardi qui apporte un vent frais dans nos vies bien modernes !