halte spi du mardi

Publié le

En union avec  Anne-Laure, nous vous proposons une nouvelle halte spirituelle,
 
Aimer, c'est compatir,
 
Souffrir avec ton ami comme s'il s'agissait de ta propre souffrance.
 
Cela se produit, de fait, sans que tu le choisisses pour celui qui est de ta chair ou celui qui t'est proche. Mais tu peux aussi compatir, pour celui qui n'émeut pas ta sensibilité, en reconnaissant sa souffrance comme la tienne.
 
Tu peux embrasser cette souffrance, comme une partie de celui que tu aimes, pour briser un mur qui te sépare habituellement de lui. Parce que c'est une part de lui-même qui peut être cause de rejet quant à toi ou cause de repli quant à lui.
 
Cela peut suffire de se dire qu'un jour, cela peut nous arriver, et que l'on sera content d'avoir quelqu'un près de nous.
 
Mais la compassion ne peut jamais être intéressée, elle est gratuite ou elle n'existe pas.
 
Porter sa misère, c'est lui permettre d'être entièrement lui même avec toi ; c'est tellement difficile d'être vrai et de mendier le secours ou la présence de l'autre. On a tellement l'impression de n'intéresser personne ou de ne pas être accueilli, que l'on se ferme et se blinde en gardant notre souffrance pour nous même.
 
Mais si cela ne peut être vécu dans une amitié, avec qui pourrons-nous nous ouvrir ?
 
C'est justement la grâce d'un couple, par exemple de pouvoir assumer cela. Avant même d'avoir recours à un psychologue ou un autre médecin de ce genre, sauf si cela est nécessaire, le couple lui même peut et doit faire face aux difficultés et aux blessures.
 
Du coup, l'unité en sera plus étroite et profonde, car l'un et l'autre expérimenteront la force et la fécondité de leur amour qui dépasse toutes les limités.
 
C'est là l'occasion de montrer à ton ami ta fidélité et de lui prouver que tu l'as vraiment choisi au delà des bons et mauvais moments et que tu resteras présent quoiqu'il arrive.
 
Il y a une paternité ou une maternité qui s'exerce à ce moment là, une nouvelle modalité de l'amour qui permet d'aller encore plus loin.
 
in 36 manières d'aimer - Charles Prince, éditions des Béatitudes.
 

........................................................

 
Seigneur, vient rejoindre nos pauvretés, viens aimer en nous puisque nous sommes incapables d'aimer comme Toi seul aime.
Viens nous rejoindre à travers ce texte, là où Tu souhaites nous voir progresser.
Amen.
 
 

Publié dans Magnificat

Commenter cet article

Aline 28/10/2008 12:31

Merci de me faire reflechir de si bon matin! (oui il est 11h30 mais ce sont les vacances!!!).Je comprends l'idee de compassion, pourtant il m'est difficile de croire que l'on puisse vraiment reussir a partager veritablement la peine d'autrui...peut-etre suis-je trop egoiste...Etre present et aider, oui, etre la pour reconforter et ecouter, oui, mais souffrir comme s'il s'agissait de sa propre souffrance?Amities,

Poupette 28/10/2008 10:48

Merci encore pour cette journée, et pour cette halte!!!