halte spi du mardi

Publié le

En union avec Clotilde et Anne-Laure

O Marie,
aurore du monde nouveau,
Mère des vivants,
nous te confions la cause de la vie:
regarde, ô Mère, le nombre immense
des enfants que l'on empêche de naître,
des pauvres pour qui la vie est rendue difficile,
des hommes et des femmes
victimes d'une violence inhumaine,
des vieillards et des malades tués
par l'indifférence
ou par une pitié fallacieuse.
Fais que ceux qui croient en ton Fils
sachent annoncer aux hommes de notre temps
avec fermeté et avec amour
l'Evangile de la vie.
Obtiens-leur la grâce de l'accueillir
comme un don toujours nouveau,
la joie de le célébrer avec reconnaissance
dans toute leur existence
et le courage d'en témoigner
avec une ténacité active, afin de construire,
avec tous les hommes de bonne volonté,
la civilisation de la vérité et de l'amour,
à la louange et à la gloire de Dieu
Créateur qui aime la vie.

Conclusion de Evangelim Vitae, Jean-Paul II


Prière choisie en raison de la prochaine signature de la FOCA par le tout nouveau président.... cette FOCA autorisera de nouveau l'avortement par naissance partielle, terme net et clair qui désigne une méthode d’avortement tardif, au-delàde douze semaines et jusqu'au terme, dite « par dilatation et extraction », consiste à extraire d’abord les jambes et le torse du foetus, puis à aspirer chirurgicalement le contenu de la boîte crânienne de l’enfant pour faciliter le passage de la tête. Cela permet de tuer l'enfant avant sa naissance complète et évite ainsi que sa mort provoquée ne soit considérée comme un homicide.-ce qui est pourtant bien le cas-

Les hôpitaux catholiques pensent fermer, ils représentent 30% sur le territoire, car ils n'auront plus de clauses morales pour ne pas pratiquer les avortements...


oui, vraiment, c'est beau le progrès.



Publié dans Magnificat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

la fée verte 26/01/2009 14:42

Bon, tout ça me fait réfléchir...Je ne change pas d'avis sur le droit à l'avortement, mais je m'interroge sur la respnsabilité des parents. D'après ce que je comprends, vous dites que chaque union est porteuse en soi d'un "risque" de grossesse, même si un contraceptif est (correctement) utilisé...Mouais...Cela me laisse vraiment perplexe, parce que ça remet en cause beaucoup de choses...Cela fait peser une terrible responsabilité sur le couple qui ne veut plus d'enfants...Que lui resterait-il alors? l'abstinence?Merci en tout cas pour cet éclairage sur la responsabilité parentale...Pour terminer, je voulais juste préciser ma pensée: le fait d'avoir eu le choix de ne pas garder ce bébé pas prévu, le fait de pouvoir dire "non, je ne veux pas et je ne peux pas avorter", m'a aussi permit d'accepter et d'accueillir cette vie, non pas comme une fatalité, comme une charge, mais pleinement consciente de ma décision (je ne sais pas si je suis très claire). Et juste pour ça, je suis heureuse d'avoir eu ce choix (en même temps, si je ne l'avais pas eu, peut-être ne me serais-je pas posé de questions...) Bref, c'est très compliqué, comme problèmatique...

la fee verte 24/01/2009 17:26

Je comprends votre point de vue de "rescapée", Marquise. Je souhaite juste préciser le point de vue de l'autre côté, de celui des parents qui doivent faire face à ce dilemme...Il existe des cas (assez fréquents semble-t-il) ou, malgré un moyen de contraception (et sans oubli!!), Bébé s'invite dans une fratrie déjà nombreuse, peu de temps après le dernier né, avec une maman fatiguée et un papa qui prend de l'âge (s'il m'entendait!!)...Et bien, j'ai été contente d'avoir le choix de le garder, ce bébé surprise, contente de faire ce choix difficile, contente de ne pas être "obligée" de le garder parce que l'avortement est illégal...Sans dénigrer vos arguments (qui sont justes),il me semble que l'avortement ne concerne pas que quelques écervelées de 20 ans qui n'ont jamais entendu parler de contraception. Un bébé non désiré peut faire éclater une famille...Si je comprends vos arguments du point de vue du bébé, je répète que du point de vue de la femme, il me semble indispensable d'avoir le choix, ne serait ce que pour pouvoir dire oui à cette petite vie.(et je ne parle pas des pays ou cet acte illégal est pratiqué malgré tout, dans des conditions qui mettent la vie de la mère en danger...comme c'était le cas en France il y a encore peut de temps).(quant à la prise en charge des mères en détresse, je suis curieuse de  savoir quelle forme elle pourrait prendre?)(tout cela bien entendu, sans aucune animosité, avec un sourire et le plus grand respect de votre opinion et celles qui s'expriment ici...je ne cherche pas la bagarre!!)

carabas 24/01/2009 18:13


bien entendu que vous ne cherchez pas la bagarre, je l'ai bien compris! ;-))
Je suis toujours très enflammée quand j'en parle, car ce sujet me boulverse, me remue les tripes.

je me suis trouvée dans la situation du choix, sans non plus avoir à choisir, quand 3 s'est annoncé 3 mois après la naissance de numéro 2, sachant que numéro un, à l'époque de cela n'avait que 2
ans.....
j'ai assumé, pris mes responsabilités, c'est tout.... bébé ne s'invite pas!!!!! jamais il ne s'invite!!!! il me semble qu'à la base il y a deux personnes qui prennent le "risque" de
provoquer son arrivée, de lui donner la possibilité de venir, d'ouvrir la porte!!!!
Par conséquent, il est un peu "facile", si vous me permettez ce mot un peu injuste, de faire retomber sur le bb la responsabilité des parents, non? Qu'en dites vous?

J'ai une très bonne amie qui s'est retrouvée dans la situation décrite avec deux grossesses coup sur coup (en fait trois, même, sauf que la première était prévue) se retrouvant à la tête de 6
enfants...... ça n'a pas été facile.... surtout quand "on fait attention" et qu'on essaie d'avoir une maternité" responsable".... mais elle a accueillit la vie et je vous garantie qu'elle a fait le
meilleur choix quand on voit quelle jolie famille ils forment, avec les joies et difficultés du quotidien...comme tout à chacun. Heureusement, c'est une femme équilibrée et elle a un mari en
or....

Pour les aides, il y a des associations française qui aident les mamans, genre tom pouce, mère de miséricorde.... elles prennent en charge les mères afin qu'elles conduisent leur grossesse dans la
meilleure  sérénité possible, avec éventuellement un débouché sur une adoption ou une aide matérielle et morale pour une réelle prise en charge par la mère de cette enfant (logement, vêtement,
travail etc car bien souvent ces femmes sont rejetées de leurs familles et seules). Voilà une aide  concrète!! Rassurer.... non, ce n'est pas un drame d'avoir un enfant.... ça boulverse la
vie, certes, mais c'est la vie!
Dans une situation concrète aussi, une de mes amies accouchant s'est retrouvée dans la chambre avec une jeune accouchée qui contemplait sa fillette en disant "dire qu'ils voulaient que je
t'avorte".... elle était là, baignant dans un bonheur de mère malgré le fait que son copain l'avait plaquée....parce que maintenant, elle avait une raison de se battre, de vivre....pour sa fillle,
son bonheur.... c'est beau et courageux!!!

Une autre jeune fille, à qui on a mis d'office un patch dans le bras pour ne pas qu'elle ait encore d'enfants ( les services sociaux lui avaient fait avorter d'un ou deux autres précédemments),
travaillait chez une grand-mère et croisait une de mes amies avec sa marmaille...... elle lui a tout raconté, comme ça, le coeur blessé en voyant ces enfants qui auraient eu l'âge des siens.....
disant que si elle était encore enceinte sa mère blancerait toutes ses affaires par la fenêtre, que son copain la quitterait, que le foyer la mettrait dehors.....
(encore, je vous passe les situation concrètes vécues par ma famille sur 3 générations, causées par l'avortement et ses conséquences, même près de 40 ans plus tard).
merci pour cette discussion.


elfedesforets 23/01/2009 22:17

Ok, chacun sa vision des choses, chacun a le droit de penser sa vie différement, meme si c'est vrai que là on commence a toucher a la vie d'un autre,délicat problème...Je ne juge pas et je respecte la pensée de chacun.Bonne soirée a tous

carabas 23/01/2009 22:38


il est vrai que d'échanger via un blog, c'est pas le meilleur endroit.... la voix et les sourires manquent dans les phrases!
bonne soirée

nota : je ne juge pas les personnes, mais les actes.... c'est important.


elfedesforets 23/01/2009 17:53

Ce qui est décrit ici comme avortement n'est pas lisible et vraiment horrible s'il s'agit d'un enfant viable...Votre prière est belle mais comme elle le souligne, la vie des pauvres est aujourd hui si difficile qu'on ne peut pas interdire...qu'il ne faut pas interdire...Et pour construire avec tous les hommes une civilisation ou règne vérité et amour il faudrait déja que tous soient dans cette optique là, ce n'est pas le cas et donc ici bas quel est l'interet de mettre au monde des individus sans avenir car portés par des parents perdus ou trop démunis?Il s'agit à chaque fois d'une histoire personelle, en lien fort entre deux personnes, dans un situation particulière, et il ne nous est pas permis de juger de cela. Apres il y a des lois, qui doivent etre respectées, et le temps légal imparti semble suffisant pour y réfléchir sans avoir a aller jusqu'a la situation décrite ici...

carabas 23/01/2009 19:42


d'une manière générale, quelle triste vision de la vie que voilà!!!

quel intérêt de vivre tout court si on doit souffrir, autant être tous avortés! Allez demander à Jean-Noël ce qu'il en pense en ce moment.....
Chercher aussi un article sur Catherine Aigle... et le choix qu'elle a fait....alors qu'elle n'y était pas obligée vu la terrible situation.

Le problème aujourd'hui c'est que le sexe est présenté désincarné de la procréation, de la possibilité d'être père ou mère..... Par conséquent, c'est un peu facile, dans beaucoup de cas, de
s'éclater sans penser aux conséquences.... et de se débarasser de la Vie... parce que ce n'est pas le bon moment, la bonne personne etc.... Ce n'est plus le moment de se poser les questions avant
le délai légal du pays (qui varie à la louche en europe) mais AVANT de s'unir!!!! L'acte sexuel est assez important en soi et engageant, il mérite de se poser la question! Sauf si c'est
devenu un loisir, un "j'y ai bien droit" un "je fais ce que je veux de mon corps"...." c'est ma liberté".... et quand ça liberté menace celle d'un autre??? N'y -a-t-il pas non plus assez de moyens
de contraceptions en vente????????

ce que je trouve délirant, c'est que sous prétexte de CHOIX, un bébé à terme sera écrabouillé aux USA (alors que 80% des américains sont contre) parce qu'il arrive au mauvais moment.... tout comme
l'est déjà celui qui en est au début de son développement. C'est pareil, mais moins choquant car c'est trop petit.... pourtant, avant 3 mois, à l'écho.... on voit bien qu'on a pas une tomate.... il
y a la tête, le corps, les bras, les jambes..... pourtant, ça sera broyé!

J'ai été embryon, j'ai été foetus, j'ai eu 9 mois dans le sein de ma mère, je suis née. Ma vie n'a pas été facile, Maman a même failli avorter.... j'arrivais au mauvais moment.... et
pourtant, je lui dis MERCI de m'avoir donnée la VIE!

La vie est plus forte que tous les discours de mort....

Et il serait temps de penser au bébé, la victime immolée sur l'autel d'un majorité de certains égoïsmes (pas forcément du côté de la maman!!!!), c'est LUI le premier concerné, non? Lui qui
n'a RIEN demandé!!!! Alors, il estfacile de ne pas juger. Non, je ne juge pas, mais on se trompe de débat!!! Je parle du DROIT de l'enfant à vivre!!!

Sans parler du nombre effrayant de jeunes femmes qui avortent SOUS PRESSION. Les témoignages abondent, c'est terrible de voir le chantage qui leur est fait.

On a légalisé l'avortement soit disant pour qu'il y en ait moins, pour régler les problèmes de viols..... balivernes.... le problème est toujours d'actualité..... plus de 200 000 avortements par an
en France!!! Et encore, je me tais sur les conséquences auprès des femmes. Maintenant, cette pratique est banalisée, n'est plus un "secours" mais un simple moyen de contraception. Ce n'est
pas une carotte que l'on a dans le ventre, mais un futur homme à un certain stade de son développement, ni plus, ni moins. C'est Enstein, Beethovent, Mozart, Mère Térésa, Molière, en devenir. Nul
ne peut prédire ce que deviendra l'homme en devenir....

Je crois qu'en 30 ans on dépasse le nombre de victimes de la seconde guerre mondiale!!!!!

A quand de vraies aides pour les mamans en "détresse"?

A quand des propositions concrètes, des voies pour l'ADOPTION....? Combien de couples stérilent n'attendent que ça, d'aimer un enfant.

IL Y A TOUJOURS LE CHOIX, TOUJOURS DES SOLUTIONS SANS TUER UN ETRE INNOCENT.

La loi existe, certes, et alors? Ce n'est pas mon problème.

La loi dit qu'on peut avorter, mais elle n'oblige pas non plus à le faire!!! (même si les planning familiaux ne savent proposer que ça, dans les 97%).

Mon problème, aujourd'hui, c'est de faire quelque chose de BIEN pour mon prochain, dans le respect de la VIE, qu'il soit pauvre ou riche ....

Voilà le vrai débat.... quoi faire pour aider à ne pas en arriver à cette extrémité aux lourdes conséquences.

C'est en rescapée de l'avortement que je m'exprimais.

bonne soirée!


aleth 21/01/2009 09:56

"et les animaux, ils ont la société protectrcie des animaux"... heureusement....(slogan de SOS touts petits il y a une 10aine d'année sur els autocollants)...