halte spi du mardi

Publié le

en union avec Anne-Laure et Clotilde. Vos intentions de prières sont toujours les bienvenues.

 



Soutenons notre Saint-Père par notre prière

 

Depuis quelques semaines notre Saint-Père le Pape, et à travers lui toute l'Eglise, est l'objet d'attaques très violentes, en particulier dans les médias, qui salissent Benoît XVI et discréditent la personne du pape, les actions de son pontificat et en particulier ses efforts pour faire grandir l'unité de l'Eglise.

Notre Saint-Père, lors de son élection au Siège de Pierre, reprenant les paroles de Notre-Seigneur : « Je vous envoie comme des brebis au milieu des loups », avait bien conscience de la rude mission et des souffrances immenses qui 'attendaient en acceptant cette charge. Il fit alors appel à nos prières afin de ne pas défaillir dans sa mission. Aujourd'hui, plus que jamais, elles lui sont nécessaires pour tenir ferme le gouvernail de la barque de Pierre dans la tempête.

Saint Jean Bosco, dans son célèbre songe dit « des trois blancheurs », nous indique les deux colonnes auxquelles doit être amarrée l'Eglise pour ne pas sombrer dans la tourmente : la Sainte Eucharistie et la Sainte Vierge Marie.

Afin de soutenir spirituellement le Saint-Père et en nous inspirant du songe de Don Bosco, nous vous proposons de commencer, samedi 14 février, une neuvaine qui durera jusqu'au dimanche 22 février, fête de la Chaire de saint Pierre. Ce même dimanche nous pourrons offrir notre communion aux intentions du Souverain Pontife et de toute l'Eglise.

Soyons nombreux et fervents à supplier le Ciel de secourir le Pape et la barque de Pierre.

 


Un Pater, trois Ave, un Gloria suivis de cette prière :

 

Prions pour notre Saint-Père le Pape Benoît XVI.

Que le Seigneur le garde, qu'il lui donne la vie, le rende heureux sur la terre et ne le livre pas au pouvoir de ses ennemis.

 

V. Tu es Pierre.

R. Et sur cette Pierre je bâtirai mon Eglise.

 

Prions.

Dieu éternel et tout-puissant, ayez pitié de votre serviteur notre Pape Benoît XVI, et, dans votre bonté, guidez-le dans la voie du salut éternel, en sorte que, par le don de votre grâce, il recherche ce qui vous plaît et l'accomplisse de tout son pouvoir. Par le Christ Notre-Seigneur. Amen.

Mater Ecclesiae, ora pro nobis

Sancte Petre, ora pro nobis

Publié dans Magnificat

Commenter cet article

perfecta 18/02/2009 07:59

Désolée de ne pas être passée chez toi depuis si longtemps... je vais essayer d'être un peu plus assidue ces prochaines semaines ! Bonne journée !

carabas 18/02/2009 17:08


oh! mais c'est pas grave du tout, soit pas désolée surtout!!!


tu seras juste fouettée en place de Grève ahaha je blague.


Ervalena 17/02/2009 10:28

TANT MIEUX.....

Ervalena 17/02/2009 09:56

voilà un article d'ouest-France un journal tout de même sérieux et plutôt neutre qui écrit cela:
Dans le pays natal du pape, et aussi en Autriche, des fidèles abandonnent le catholicisme pour dénoncer la levée d'excommunication de l'évêque négationniste Williamson.
Berlin. De notre correspondanteCela faisait longtemps que Julia Lüke, journaliste à Cologne, hésitait. Quitter l'Église catholique ou y rester malgré ses désaccords avec les orientations générales du Vatican, concernant, en particulier, la place des femmes et la contraception... L'affaire Williamson a achevé de la convaincre. Depuis le 3 février, date de sa « sortie de l'Église », officialisée auprès du tribunal d'instance de Cologne, elle n'est plus catholique.Son cas n'est pas isolé, en Allemagne. Le débat suscité par la réhabilitation de l'évêque négationniste continue d'être très vif. En particulier dans le land catholique du Bade-Wurtemberg où des baptisés, de plus en plus nombreux, décident de quitter l'Église. C'est notamment attesté dans les diocèses de Rottenburg-Stuttgart, Freiburg, Mannheim.« La décision du pape a engendré un très fort désarroi », explique un porte-parole du diocèse de Rottenburg-Stuttgart. « De plus en plus de gens me font part de leur intention de ne plus faire partie de l'Église », témoigne, quant à lui, Claudius Stoffel, prêtre de la cathédrale de Freiburg.Les diocèses ne sont pas encore en mesure de fournir des chiffres, mais l'hôtel de ville de Stuttgart fait part de six à huit formulaires de départ remplis chaque jour, depuis la fin janvier. Encore y fait-on remarquer que les vagues de sorties de l'Église ne se laissent percevoir, en général, que plusieurs semaines après l'événement qui les a suscitées.Dans cette perspective, les diocèses allemands redoutent, par-dessus tout, une désaffection semblable à celle que l'on constate déjà dans les grandes villes autrichiennes. Selon le quotidien Der Kurier, avec environ cinquante sorties de l'Église enregistrées la semaine dernière, Linz atteste d'une augmentation de 100 %, tandis que Vienne compte déjà une quarantaine de départs.En France, je ne sais pas ce qu'il en sera, car il n'y a pas obligation de verser la dîme comme en Allemagne. Là bas, on sait exactement quelle église fréquentent les gens...Je pense sincèremenet que cela ne serait pas arrivé si Benoît XVI avait été sans équivoque dès le début en clarifiant tout de suite. Les gens auraient été rassurés, mais là ça pourrit.C'est bien triste et angoissant...

carabas 17/02/2009 10:07


surtout que ce n'est pas le st Père qui est allé chercher les "brebis égarées" mais elles qui sont venues à lui!!! Qu'aurait scandé la presse si le st Père avait refusé cette ouverture?!!!
D'autant plus que cette histoire de cet évêque négationiste dont les propos datent de fin 2008....étaient passés inaperçus.....ça sent la manipulation.....
La fraternité a bien marqué sa désaprobation avec cet évêque....et même les rabbins soutiennent le st Père!!!!
Ce n'est pas en continuant de se détester les uns les autres qu'on fera grandir l'Eglise.... à quoi sert de réciter le Notre Père si on refuse le pardon.... Même Dieu pardonne aux plus
méchants!!!



Le rabbin Yehuda Levin, qui dirige l’association Jews for Morality et représente plus de 1000 rabbins en Amérique du Nord
connus pour des positions clairement pro-vie et pro-famille, a jugé adéquate la réaction du Vatican
dans l’affaire Williamson. Il salue le retour de la Fraternité Saint Pie X, et dit comprendre l’importance de ramener des traditionalistes dans le giron de l’Eglise, malgré le fait que
l’un d’entre eux soit un «fou négationniste». Leur retour au bercail serait bienvenu afin de contrer les «gauchistes qui font un tort immense à la foi.»



"A mon sens, il est très important de remplir les bancs de l’église catholique non avec des 'catholiques culturels' et des gauchistes qui aident à détruire l’Eglise catholique et à en
corrompre les valeurs [...] cette corruption a un effet de contamination sur chaque communauté religieuse du monde entier. [...] Que fait le Pape ? Tenter de ramener les
traditionnalistes parce qu’ils ont des choses très importantes à apporter, pour le plus grand bien du catholicisme."



De même, la semaine dernière, la Rabbin Irwin Kula (photo) a, dans le Washington Post, jugé tout à fait exagérée la réaction de la
communauté juive aux propos de Mgr Williamson «un vieil homme obscur, acariâtre et dénué de toute pertinence».


Benoît XVI pourrait aller en Israël du 8 au 15 mai, un voyage qui commencerait
par Amman en Jordanie pour se poursuivre à Jérusalem, Nazareth et Bethléem.



Ervalena 17/02/2009 09:44

peut-être la pensée du St-Père a t'elle été mal comprise. Il est si facile de déformer hors du contexte... mais en ce cas pourquoi ne s'explique t'il pas plus clairement au sujet de l'affaire Williamson?