jeudi Saint

Publié le

 Messe du soir du Jeudi-saint en mémoire de la Cène du Seigneur : Jn 13,1-15
Commentaire du jour
Pape Benoît XVI
Exhortation apostolique « Sacramentum caritatis » (trad. DC 2377, p. 303 © copyright Libreria Editrice Vaticana)

« Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jn 15,13)


      Sacrement de l'amour, la sainte eucharistie est le don que Jésus Christ fait de lui-même, nous révélant l'amour infini de Dieu pour tout homme. Dans cet admirable sacrement se manifeste l'amour « le plus grand », celui qui pousse « à donner sa vie pour ses amis » (Jn 15,13). En effet, Jésus « les aima jusqu'au bout ». Par cette expression, l'évangéliste introduit le geste d'humilité infinie accompli par Jésus : avant de mourir pour nous sur la croix, se nouant un linge à la ceinture, il lave les pieds de ses disciples. De la même manière, dans le sacrement de l'eucharistie, Jésus continue de nous aimer « jusqu'au bout », jusqu'au don de son corps et de son sang. Quel émerveillement a dû saisir le coeur des disciples face aux gestes et aux paroles du Seigneur au cours de la Cène ! Quelle merveille doit susciter aussi dans notre coeur le mystère eucharistique !...

      En effet, dans ce sacrement, le Seigneur se fait nourriture pour l'homme assoiffé de vérité et de liberté. Puisque seule la vérité peut nous rendre vraiment libres (Jn 8,36), le Christ se fait pour nous nourriture de Vérité... Tout homme porte en effet en lui le désir inextinguible de la vérité, ultime et définitive. C'est pourquoi le Seigneur Jésus, « le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14,6), s'adresse au coeur désirant de l'homme, qui se sent pèlerin et assoiffé, au coeur qui aspire ardemment à la source de la vie, au coeur quêtant la vérité. En effet, Jésus Christ est la vérité faite personne, qui attire le monde à lui...

      Dans le sacrement de l'eucharistie, Jésus nous montre en particulier la vérité de l'amour, qui est l'essence même de Dieu. C'est cette vérité évangélique qui intéresse tout homme et tout l'homme. Par conséquent, l'Église, qui trouve dans l'eucharistie son centre vital, s'engage sans cesse à annoncer à tous, « à temps et à contretemps » (2Tm 4,2), que Dieu est amour. C'est justement parce que le Christ s'est fait pour nous nourriture de la vérité que l'Église s'adresse à l'homme, l'invitant à accueillir librement le don de Dieu.

 

sources EAQ

 

Publié dans Magnificat

Commenter cet article