achat immo mode d'emploi

Publié le par la marquise de Carabas

 

ou tranche de vie dans la jungle

 

Vous avez repéré une petite annonce dans un journal local, vous la chassez illico de votre esprit parce que ce n’est pas au programme de déménager maintenant, mais dans plutôt dans 5 ans. Chéri-Chéri a lu la même…et vous a dit « on visite ? »…vous vous êtes entendue répondre « ouiiiii »....

 

Et vous voilà lancée sans le savoir à la quête de la maison de vos rêves pour le projet de plus en plus indispensable, celui que vous ne pouvez plus remettre à demain, vous occuper de votre maman âgée qui ne peut plus rester seule.

Vous n’aviez pas songé à cette solution dès maintenant, mais il vous semble que c’est la plus simple. pour régler le problème. Vous ne vous imaginez pas encore combien d'obstacles vous devrez franchir pour réaliser votre projet ....restant sur la première acquisition faite rapidement et sans problème, rien qu'avec des gens dynamiques et compétents.

 

Tout d'abord, vous prenez vite conscience que l'annonce ne mentionne pas certains détails : le bâtiment XVII, avec ses caves voûtées que vous ne pouvez même pas explorer à cause du grillage obstruant l'entrée extérieure, et l'orangerie qui servit de classe d’école formant l'aile sont...insalubres.  Vous ne trouvez pas charmant le nid de fourmis dévorant les boiseries de votre future salle à manger, les radiateurs jonchant le sol, le papier journal servant d'isolant thermique, le torchis apparaissant derrière les couches de plâtres lézardées des murs des chambres, les portes  ne s'ouvrant qu'en posant le pieds à un endroit précis du parquet gonflé d'humidité ....On vous avait juste parlé de travaux….vous concluez buldozer. Votre cerveau se transforme en calculette dès que vous pénétrez dans une pièce et vous achevez la visite le coeur brisé de ce magnifique potentiel lamentablement pas entretenu. Pourtant, vous osez imaginer l'agencement des pièces, l'endroit idéal pour le potager, les poules, les chèvres, la piscine.... puis la raison vous rappelle à l'ordre, vous n'aurez pas le budget de 400 000 euros nécessaires au moins à la rénovation  et venant s’ajouterà l'investissement déjà important - et injustifié- pour acquérir le tas de pierres....

 

Vous vous souvenez aussi de la galère chez vous durant quelques années, pour un résultat que vous ne trouvez pas parfait, de la salle de bain à refaire au bout de deux ans  des remontées d'humidité dans la cuisine alors que le sol a été refait....de la chaudière neuve qui vous permet d'avoir 15° maxi l'hiver etc…. L’idée d’avoir encore à traiter avec des artisans aux compétences hasardeuses ne vous sied guère, les gros travaux ras le bol ! 

 

Vous n’êtes cependant qu’au début d’une chasse qui sera épuisante, celle de dénicher LA tanière idéale en compagnie de nos amis les agents immobiliers. Vous enchaînez les visites de biens qui ne conviennent absolument pas, trop coûteux, mal agencés, perdus dans la cambrousse... vous avez pourtant bien rabaché ce dont vous avez besoin, mais rien n'y fait.... sans parler des agents qui vous découragent derechef et vous promettent de vous rappeler.... un jour. Votre agenda est barbouillé de rendez-vous et les semaines défilent.

 

Vous osez tout de même établir quelques devis avec un artisan pour aménager une fermette sans cachet mais habitable et vous obtenez le financement  HT équivalent à l'achat d'un manoir et de sa pièce d'eau....

 

Au final, vous dégotez enfin quelque chose qui correspond à vos besoins même si le bien est aux antipodes de ce que vous imaginiez. Les enfants eux mêmes s'inquiètent "mais où sont les poutres?"..... c'est à dire que, dans une maison d'architecte de 1984.....il ne faut pas trop chercher de boiseries au charme ancien.... en revanche, tout convient d'un point de vue pratique, la maison est hyper fonctionnelle, votre maman aura son chez-elle et vous n'êtes pas insensible aux 7 000 m2 de jardin, au fait qu'il y a une poignée d'amis habitants les environs et qu'il y a tout ce qu’il faut dans le bourg…Après tout, seuls les papiers peints immondes selon vos critères personnels sont à changer. Vous pourrez ainsi laisser exprimer l’artiste décoratrice qui s’agite en vous et qui commençait de s’ennuyer.

 

  Vous êtes sur un nuage, le plus dur est fait. Le plus dur? Non, le calvaire va continuer, en pire.

 

  Vous pensez vous y êtes pris assez tôt pour établir un montage financier? Que nenni! Le premier courtier rencontré- gentiment indiqué par l'Agence (nota: quand vous passez par un courtier indiqué par une agence, cette dernière touche une commission) vous reçoit en tongs, ce qui vous surprend.... comme dit Danny Boon dans un sketch, on s'accroche parfois à des petits détails.... et celui-ci vous marque...vous cherchez le verre et la paille sur le bureau, vous trouvez la canette de coca, tout un programme. Promesses faites de vous recontacter vue la complexité du dossier.... les jours passent, le sérieux de la société étant égal à la décontraction des tongs....vous décidez de vous rendre dans une autre crémerie indiquée par des amis, aux références..... attention, estampillées revue Famille Chrétienne ;-)) et au nom de famille bien connu dans "vot milieu catho scout".... Vous vous sentez rassurée. 

 

Vous imaginez donc que tout sera bouclé dans le mois grâce à ce pro vrai de vrai.... vous commettez là une seconde erreur.... le pro ne sait en fait pas comment s'y prendre avec votre histoire de SCI et traîne...Il met du temps à contacter le notaire.... part en vacances en vous informant que la procédure sera longue et difficile....et votre estomac en est quitte pour tenir serré le petit noeuds d'angoisse en attendant le retour du messie fin août....  

 

Entre temps, vous avez dû envoyer une lettre avec AR à l'agence qui vous a fait signer un compromis....pas très honnête puisqu'il vous oblige à acheter le bien avec ou sans prêt, alors que vous avez bien dit et redit que cet achat se ferait AVEC un prêt! L'agent pense que vous passez toujours avec Son courtier en tongs et vous assure que tout va bien que le prêt est déjà gagné! Vous soulignez que les choses ont changé, que tout n'est pas aussi simple.....et  payez la méconnaissance de vos droits - vous regrettez d'avoir interrompu vos relations culturelles avec la faculté d'Assas il y a  20 ans. Vous avez signé en formulant oralement votre réticence mais vous pouviez ne pas signer du tout, l’agent s’était bien gardé de le mentionner !! Ceci vous donne l'occasion d'avoir quelques nuits blanches. Vous notez que la Providence vous aura permis d'avoir trois alertes le même jour via votre courtier, votre notaire et un ami agent immobilier sur cette clause dangereuse... et de régler le problème rapidement.

 

L'incident clos, un nouveau compromis signé, vous notez la satisfaction d'avoir un truc qui roule : votre SCI recommandée en l’espèce et montée par votre notaire est prête, vous avez signé le chèque de 1 350 euros pour sa création, vous êtes en règle et dans les temps, il vous reste deux mois pour avoir l'accord de prêt… tout-va-bien.

 

Seulement, vous négligez une chose, le risque zéro n'existe pas...  Un coup de fil début septembre de votre ami courtier super pro estampillé Famille Chrétienne vous annonce qu'il vous faut "le faire en directe"....

traduction : le courtier vous lâche car il ne sait vraiment pas comment s'y prendre et vous envoie sur les routes et les chemins trouver vous même LA banque qui vous suivra ! Parce que, vous comprenez ma pauv'dame, c'est qui qui bosse au dernier moment jours et nuits comme un fou, hein? le pauvre courtier! et franchement, il n’a pas que ça à faire.  sic

 

Un mot à vos amis pour les remercier chaleureusement de leur super tuyau et pour apprendre qu’en fait, ils n’en ont pas été satisfaits non plus! Keep cool.

 

Le noeud à l'estomac, que vous pensiez pourtant déjà serré à bloc, gagne encore trois crans. Vous vous posez la question suivante : si le courtier ne sait pas comment faire le montage financier, qu'il pense ne pas avoir le temps de boucler votre dossier pour obtenir un accord avant le 30 septembre....comment en obtiendrez-vous un, vous-même, en si peu de temps ?

Vous ressentez un léger courroux à retourner à la case départ alors que vous vous y étiez pris consciencieusement dès mi juin. 

 

Vous décidez de prendre du recul. Oui la maison est au top point de vue prix, agencement et localisation, mais il faut se rendre à l'évidence que ce n'est pas gagné. Vous vous focalisez donc sur l'essentiel, le projet se fera avec cette maison ou  avec une autre, un point c'est tout.

 

Après une course haletante contre la montre, l'unique banque que vous avez pu contacter vous suit...mais... pas avec votre chère SCI, vous goûterez à l’indivision! En clair, vous pouvez moelleusement vous asseoir sur les 1 350 euros déboursés pour RIEN.... ou alors, vous n'aurez pas de prêt! Vous apprenez une chose intéressante à partager avec les copains, que pour emprunter en SCI tout le monde doit avoir des revenus....détails que le notaire ignorait, cela vous apprendra à faire confiance.... et vous, comme vous êtes le serviteur inutile de la société - mère au foyer- vous êtes cuites! 

 

Or donc, malgré tout, ayé, votre estomac est libre, il aura tenu jusqu'à la date fatidique.... le prêt est accordé in extremis , vous ne serez plus une pile électrique...youpeee tout s'arrange...

 

TOUT ?

 

Vous pensez que de l'autre côté, agence immo et notaires ont tout prévu pour la signature....qu'il n'y a plus qu'à fixer la date du déménagement..... Mais auriez-vous fumé la moquette ?

 

Rien n'est fixé. L'agent immobilier ne connaît plus votre numéro de téléphone, votre notaire vous fait des promesses verbales non suivies d'effet, le notaire du vendeur – que vous n’êtes pas sensé contacter mais vous savez qu’on est jamais si bien servi que par soi même-  n'a même pas appris que votre SCI est enterrée depuis belle lurette.... et la cerise sur la gâteau, quand vous expliquez à la secrétaire de votre notaire l'urgence de fixer une date avant le 20 octobre....elle vous répond tout sourire "alors, si vous signez après le 25, ça vous va?".  Vous maîtrisez vos envies de meurtre. ;-)

 

Vous savez désormais que si vous avez à louer votre maison, ça ne sera pas avec l'Agence et que vous irez chez un autre notaire boucler vos affaires après l'achat.

 

Pour vous détendre, vous constatez que si vous avez eu de quoi vous occuper pour acheter un nouveau bien, vous êtes plutôt relaxe avec la vente du votre.

 

Autre parcours du combattant....

 

Défilé des agents immobiliers dans votre palais parfaitement astiqué et digne de maison et décoration.... cela vous donne un travail de dingue, surtout avec les 4 tempêtes que vous nourrissez et qui n'ont pas à coeur, comme vous, du détail de la perfection domestique. Votre maison n'est de toute façon pas sur le secteur à 15 minutes à la ronde d'aucune agence.

L'une d'elle, après visite et estimation de votre bien vous dit "je vous laisse réfléchir".... vous lui répondez que c'est tout réfléchi et vous sortez le stylo pour remplir les mandats....et elle part à jamais sans que vous n’ayez rien signé.

 

Avec les autres compères, vous apprenez que votre maison ne vaut vraiment rien, pourtant, vous soulignez le fait que dans votre situation d'acheteur, vous avez trouvé au contraire que les prix de vente étaient très élevés..... on vous rassure, c'est que du bluf....qu'une maison à 400 000 euros, bah en fait, elle n'en vaut que la moitié et que ça se négocie.

Vous vous étonnez ensuite de n'avoir pas eu  la possibilité de négocier votre propre achat....l'agence trouvant que le prix était juste.... affaire à prendre ou à laisser !

 

Vous faites aussi les frais d'une visite organisée par une responsable d'agence que vous n'avez encore jamais vue.... qui n'a jamais mis les pieds chez vous... qui ne connaît pas la maison....et vous torche la visite en 20 minutes en débitant des âneries à des parisiens harassés par la chaleur estivale.

 

Vous êtes prêts à passer une annonce désespérée " cherche professionnel sérieux, motivé et dynamique pour vendre maison".

 

C'est le désert.

 

L'avantage, c'est que vous n'avez aucun scrupule à remettre la maison à sac pour faire du tri, faire des aller-retour à la croix rouge et à la décheterie, recevoir famille et amis durant tout l'été....puisque les agences vous laissent en paix.....

 

Histoire de ne pas vous ennuyer, vous ouvrez quand même le bal des déménageurs. Le constat est simple, le montant du devis est au prorata du temps passé chez vous pour faire l’estimation du cubage. Jugez-en plutôt :

 

1h30 : 5 400 euros

40 minutes : 3 200

20 minutes : 2 450

Vous êtes tout de même soulagée, ils sont d’accord sur un point : vous n’avez que 110 m3 de trésors à emballer…

 

Vous apprenez ensuite par un déménageur que le commercial du 5300 euros a pour habitude malhonnête de gonfler son devis afin de s’aligner au dernier moment sur la concurrence ayant remporté le marché.

 

Pour finir, il y a des lustres que vous avez convoqué l'artisan qui doit fignoler des bricoles....mais qui travaille comme un sagouin. Des amis en ont fait les frais et vous avez prié le Ciel pour qu’il vous  ait oubliée, raté. L'enduit des contre-marches de votre chambre s'effrite au bout de 24 heures, une peinture rouge dégouline le long du mur de la pièce en dessous et bizarrement, l'interrupteur qui devait être encastré dans un mur, lui même recouvert de placo...pendouille toujours....et le placo est joliment découpé en dentelle sans toucher le plafond.

 

Ca, vous étiez capable de le faire sans dépenser 387 euros.....  

 

Après toute ces émotions, deux neuvaines à Saint Joseph pour vendre la maison et celle de maman, une à sainte Philomène pour trouver un financement et une dernière à sainte Thérèse de l'Enfant Jésus toujours pour vendre la maison avec la promesse d’un pélé à Lisieux en action de grâces, à défaut d'ériger une chapelle, éventuellement avec les Brodeurs si eux aussi trouvent enfin une solution (je leur ai proposés notre maison, ça arrangerait tout le monde, mais ils trouvent que c’est trop loin pour les conduites scolaires….petits joueurs !), vous vous dites que vous avez tout pour être heureux, une famille aimante, unie et en bonne santé, un toit et des patates pour le déjeuner.

 

Vous trouvez aussi que ces derniers mois sont riches d’expériences multiples qui vous aideront dans vos choix futurs et qu’après la signature, un jour, une nouvelle aventure commencera.

 

Faut bien être un peu philosophe, garder le cap sur le plus important, et surtout .... conserver une petite dose d' humour, car après tout, il y a pire ailleurs, non?

 

 

 

 

Publié dans Patati et patata

Commenter cet article

agnes 01/11/2010 20:09



desolée ;mais votre prose m'a bien fait rire .vous devriez ecrire un livre (je viens d'avoir affaire avec des huluberlus de la sorte et j'avais des envies de meurtres )j'espere que vous etes
bien dans votre nouvelle maison .si vous avez besoin d'un coup de main pour bricoler c'est avec plaisir (mais je crois que nous n'habitons pas dans le même secteur) 



Poupette 19/10/2010 10:47



et là je te laisse parce que alex viens de trouver le moyen de se déplacer... et il est dans le pack de bières!!! hihihihihihiiiii!!!! quel frippon!



la marquise de Carabas 25/10/2010 21:16



il abuse, il pourrait choisir le cidre!!



Poupette 19/10/2010 10:47



ah oui, et bien sûr, je vais aller vérifier si on peut faire qqch avec akéo!!!



Poupette 19/10/2010 10:46



arf! je viens de passer une demie heure au tel avec orange, et le problème de connexion chez eux, et aussi chez over et d'autres sites d'ailleurs est ENFIN résolu!!! et je viens de vérifier mes
spam chez orange, encore un message de canalblog trouvé là bas... et bien figure toi, que c'est une fee poupette qui me traîte d'usurpatrice d'identité!!! sous prétexte que son blog existe depuis
6 ans contre trois pour le mien!!! alors qu'à l'ouverture du mien, je lui avais laissé des coms chez elle, assez sympas d'ailleurs sur le fait que nous étions deux fee Poupettes... et elle ne
m'avait jamais répondu!!! et qu'elle n'a pas pu poster son D13 sous son pseudo... alors qu'elle est enregistrée au d13 que depuis maintenant, et moi depuis des lusters... Je rêve!! je suis
peinée, et completement abasourdie! ne manquerait plus qu'elle appelle la police!!! si c'est parce que ses stats sont nulles, j'y suis pour rien moi!!! héhéhé... bref! que fais-tu devant ton ordi
au lieu d'emballer ton atelier??? hein??? ok... je vais dans ma cuisine...! hi! bizettes de compet de Poupette! nan mé! signé, l'usurpatrice... ;)



Poupette 19/10/2010 08:22



arf! ç'eut été avec un immense plaisir de changer d'opérateur... mais pas de dégroupage en rase campagne ma pauvre dame... je suis quasi sans issue... malédiction aux monopôlistes! flûte alors!!!



la marquise de Carabas 19/10/2010 10:32



et bien justement, H a vérifié hier et c'est possible selon lui.... à bon entendeur! ;-)