bon anniversaire ! I

Publié le par la marquise de Carabas

chopin-par-maria-wodzinska.jpg
Je le confesse sans honte, nous n'étions guère amis lorsque j'avais 15 ans. Non pas que je lui préférais le top 50 de l'époque néandertale, mais je fréquentais plutôt Dvorak, Saint Saens, Fauré, Mozart  d'autres classiques qui composaient mon univers musical depuis mon jeune âge, auquel j'ajoutais sans souci tous ces chanteurs et chanteuses de variété pour lesquels il me faudrait faire un effort de mémoire afin de vous citer leurs noms....ce que je m'abstiendrai donc de faire, rien ne jaillit!

Je me suis étonnée moi même il y a quelques semaines, en me rendant à un concert où il était mis à l'honneur. Je me suis rendue compte qu'il méritait vraiment que je m'intéresse un tantinet à son oeuvre. Tout était parfait en cette fin de dimanche, la pianiste de renommée internationale, ainsi que la chorale nous livrèrent un moment d'excellence.

Comme il souffle ses 200 bougies aujourd'hui, un vrai jeune homme, je me suis dit que c'était l'occasion de l'inviter ici, en lui demandant de ne pas faire attention aux épingles qui pourraient traîner sur ce blog....

Notre ami Frédéric Chopin est né le...... 1 er mars 1810,  en Pologne, près de Varsovie.

J'ai découvert que son papa, né en 1771, était d'origine Lorraine et qu'il avait fuit la France à l'aube de la révolution, en compagnie d'un intendant, Monsieur Weydlich et de son épouse. Fort d'une solide éducation, il épousa Justyna Krzyżanowska, dame d’honneur et cousine de la comtesse Skarbek en 1806.... chez qui il était devenu précepteur.

maman-chopin.jpg papa-chopin.jpg

Frédéric est le second des 4 enfants qui naîtront de cette union, seul garçon !

L
la maison familiale à Żelazowa Wola

Il est sans doute biberonné à la musique, papa et grand papa sont musiciens, maman aussi....II commence son éducation musicale à 6 ans et écrit sa première oeuvre : la Polonaise en sol mineur à 7 ans et joue en public à 8 ans !!! A 10 ans, il est invité à jouer régulièrement pour le duc Constantin, frère du tsar Nicolas, réputé pour son mauvais caractère. Ce dernier éprouve beaucoup d'apaisement à écouter Chopin des heures. Très vite sa réputation prend de l'ampleur et ses dons le font comparer à Mozart.


Chopin - Polonaise en sol mineur (2008 02)
envoyé par Aennarion. -


Nicolas devient professeur de français au lycée de Varsovie, où Frédéric est élève, ainsi qu'au conservatoire où il découvre Bach. Il ne s'intéresse guère à l'orchestration et à la composition classique.

elsner.PNG


Son professeur, Elsener (en "photo" à gauche), le laisse faire, même si ces méthodes s'éloignent de ce qui est déjà connu.....certain de son talent.
«Chopin, Fryderyk, étudiant de 3è année, talent exceptionnel, génie musical»
Il est également doté  d'humour et fonde avec ses soeurs et quelques amis la société des divertissements littéraires. De santé fragile, sa vie se partage entre Varsovie et la proche campagne qui l'influencera profondément dans l'écriture de sa musique.




Il se rend à Berlin en 1828, quittant pour la première fois la Pologne. Il assiste à différents opéras signés Spontini, Weber, Haendel mais reste marqué par l'interprétation de Niccolo Paganini à Varsovie en 1829, qui renforce son idée de vouloir composer pour  piano seul.

Il part à Paris puis voyage en europe avec quelques amis, sans la bourse refusée par le ministère de l'éducation ! Le 11 aout , il donne à Vienne un concert qui fait ...un tabac ! Il réitère à Varsovie en 1830 où les 800 places se vendent en peu de temps....
Malheureusement, il quitte la Pologne pour des raisons politiques, niant son titre de « premier pianiste du Tsar », il refuse de jouer devant le star Nicolas Ier.

à suivre....
(références et liens en fin de cycle)

Publié dans en clé de sol

Commenter cet article

Pom 06/03/2010 21:37


Tu ne voudrais pas faire des piges chez le Petit Ménestrel, pas hasard ?


la marquise de Carabas 06/03/2010 22:32


se serait un peu minable de ma part...vu que je compile des infos glanées sur internet!!!!


Parciparla 03/03/2010 00:25


et bravo au pianiste! (super bon... je regrette que ma fille pianiste ne veuille plus jouer de classique, ah ces ados...)


la marquise de Carabas 03/03/2010 09:15


ce n'est pas grave.... elle les rejouera avec joie plus tard, une fois qu'elle aura fait le tour du reste...faut bien qu'elle se rebelle! ;-)))


parciparla 03/03/2010 00:21


Merci Maîtresse Carabas pour cette leçon d'histoire... J'ai justement écouté hier une émission sur Chopin, qui était fort intéressante, et ton billet est très complémentaire. Cela m'a donné
envie de réécouter ses oeuvres. Une merveille!


la marquise de Carabas 03/03/2010 09:17


je suis vraiment ravie qu'il y ait tant d'échos à ce posts...je craignais de n'intéresser personne...mais je me suis dit que pour ma culture perso, cela méritais bien que je bosse un peu pour que
je retienne quelque chose...et le partage avec les enfants!!!
la suite la semaine prochaine, même si maintenant tu sais tout! ;-)


La Lorraine 02/03/2010 14:50


et oui!!! Chopin était lorrain!!! surement une bonne raison pour que j'aime jouer ses valses!!! (heu... il y a fort fort longtemps, je l'avoue... le pauvre se retournerait là où il est si je
rouvrais mes partitions!!!)


la marquise de Carabas 03/03/2010 09:27


mais non, il seait très heureux de voir qu'il est encore autant joué de nos jours....et j'avoue que c'est auteur que je me contenterai d'écouter et non de jouer....pour pas piquer de crise de
nerfs!


Cécile 02/03/2010 13:16


Fais péter les macarons mon Fredo ! mais si t'en as plus, des Goûters BN bien secs dans du lait chaud, j'adore aussi, c'est mes souvenirs de gosse... avec les gros toasts aux raisins... et le
kéfir...