halte spi du mardi

Publié le par la marquise de Carabas

lazare.jpg

 

Maître de Coetivy, 1450-1460,

La résurrection de Lazare. Le Louvre, Paris.

 

Dans l'Evangile d'aujourd'hui, la résurrection de Lazare, Jésus dit à Marthe, la sœur du mort: Ton frère ressuscitera. Et quand elle lui répond: Je sais qu'il reviendra à la vie lors de la résurrection du dernier jour, Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra. "Voilà la vraie nouveauté qui abat et dépasse toute barrière! -s'est exclamé le Saint-Père-. Le Christ abat le mur de la mort, toute la plénitude de Dieu qui est la vie, la vie éternelle habite en lui. C'est pourquoi la mort n'a pas eu de prise sur lui et la résurrection de Lazare est le signe de son entière domination sur la mort physique qui, face à Dieu, est comme un sommeil... Mais il y a une autre mort qui  a été pour le Christ la lutte la plus difficile jusqu'à la croix: c'est la mort spirituelle, le péché qui menace de ruiner l'existence de tout homme. Pour vaincre cette mort, le Christ est mort et sa résurrection n'est pas un retour à la vie précédente, mais l'ouverture d'une nouvelle réalité, d'une nouvelle terre qui finalement est réunie avec le Ciel de Dieu", a conclu le Pape.

 

source

Publié dans Magnificat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article