lectures en passant....

Publié le par carabas

Il devenait urgent que je finisse les trois tonnes de livres commencés..... du moins, la raison me l'eut ordonnée....mais je ne l'ai point écoutée.

Il  y a  fort longtemps, j'ai donc fait un saut à la bibliothèque où j' ai prélevé deux nouveaux échantillons :

21juinl2007_001

 

Le premier, sur Marie-Antoinette....un véritable torchon.... Dire que l'auteur prétend écrire une biographie! Mais quelle honte! Imaginez la biographie d'une femme politique actuelle forgée sur les lectures de Gala ou du Canard enchaîné..... et vous aurez une idée du contenu de ce livre.

Au début, nous avons droit à un ramassis de poncifs les plus inintéressants sur le couple royal... les clichés les plus faciles. A croire que l'auteur ne s'est pas tenu au courant des 20 dernières années de travaux  d'historiens.... Je viens à me demander également si jamais il a mis les pieds dans une seule salle d'archives....

oui je m'échauffe ça m'énerve!

BREF

j'ai tenu une quarantaine de pages et j'ai mis un terme à cette relation profonde dans le sens de creux. La bibliothécaire m'avait prévenue tout en "m'obligeant" à le lire quand même pour me faire mon opinion! lol

Je me suis alors penchée sur Castelot, maître en la matière..... Assurée par la garantie de m'en remettre à un véritable historien.....

MAIS

j'ai tenu autant de pages que pour Marie-Antoinette! c'est dire.....

L'ennui.....

l'ennui m'a saisie. Mince tout de même.... pas vous mister Castellot, tout fout l'camp!!

Je me suis efforcée de poursuivre cette enrichissante lecture, certaine d'y trouver au moins un bénéfice intellectuel.... Mais hélas, les prises de positions de l'historien ont commencé de m'agacer. C'est pourtant bien le propre de l'historien de garder son opinion pour lui même, non?

J'allais me cramponner à l'ouvrage comme un bernique à son rocher, quand la lecture d'un second passage me fit changer irrémédiablement d'avis.

Une fois de plus, l'auteur y allait de son opinion, hélas pour lui.

Voilà que le tueur à gages prié d'éliminer Coligny avait manqué sa cible, certainement du fait d'un manque de compétence... selon l'historien!

Oui mais voilà, fallait-il que je sache que le Coligny en question, amiral de son état,  portait des pantoufles, que l'une d'elle lui avait glissé du pied et qu'il avait perdu l'équilibre en voulant la rattraper. De ce fait, le corps oscilla, chose à laquelle le tueur ne s'attendait pas et lui fit manquer la cible!!! Ce n'était nullement un manque de compétence du vil assassin, mais juste un coup de la Providence.... Pffff, je vous jure!

J'ai fermé le livre. Si je devais douter de tout ce que je ne connaissais pas, je ne voyais plus l'intérêt de lire un livre d'Histoire!

Je ne suis plus à l'école, je n'ai aucune fiche de lecture à rendre et ça m'est égal d'avoir des lacunes dans la liste officielle de ce qu'il faut avoir lu pour être quelqu'un de bien.

 

J'ai donc fini par dégoter tout autre chose.... de très puissant prada

 le diable s'habille en Prada

je savais qu'il y avait un film.... j'ai lu le livre.

Les 500 pages ont été avalées en deux jours... tellement prise par le rythme de l'histoire cocasse.

Bon, j'ai été déçue par la fin mièvre et banale, mais c'est pas grave. Maintenant, je sais que Guccy et Jimmy Choo ne sont pas des noms de glaces ou de héros de cartoon....hé hé ! (et je n'ai toujours pas vu le film) et je pense que JAMAIS je ne m'achèterai de talons aiguilles, je tiens trop à mes chevilles! Vous en portez vous?).

 

 

Commenter cet article

christèle Hubert 20/04/2009 15:22

Je n'ai pas lu ce livre sur Marie Antoinette, mais un autre qui est vraiment passionnant et que je vous recommande : Marie Antoinette, la naissance d'une reine. Il s'agit d'extraits (très larges) des lettres que Marie Antoinette échangeait avec sa mère l'impératrice Marie Thérèse. On comprend toutes les angoisses de la mère quand on voit les frasques de la fille... et comment son histoire s'est terminée. C'est vraiment un bon moment de bonheur !

carabas 21/04/2009 20:09


merci de relayer ce livre Il est vrai que j'apprécie beaucoup les écrits des Coursac, qui, malheureusement préfèrent son époux et ne sont pas très doux avec elle....


laurent 19/07/2008 12:30

bonjourStephan Zweig a écrit les plus belles pages je crois sur Marie Antoinette, il s'agit d'une étude profonde et poétique d'un autrichien sur sa reine.ces romans sont tous délicieux  et "le temps d'hier" son dernier livre retrace la vérité d'une europe en crise. j'ai comme vous était très décus par mes contenporains, je vous souhaite de continuer vos balades  d' intimité à intimité sur votre blog.très sincérementlaurent

laurent 19/07/2008 12:30

bonjourStephan Zweig a écrit les plus belles pages je crois sur Marie Antoinette, il s'agit d'une étude profonde et poétique d'un autrichien sur sa reine.ces romans sont tous délicieux  et "le temps d'hier" son dernier livre retrace la vérité d'une europe en crise. j'ai comme vous était très décus par mes contenporains, je vous souhaite de continuer vos balades  d' intimité à intimité sur votre blog.très sincérementlaurent

Philippe 04/05/2008 18:25

Scoop : non, je n'en porte jamais !! ;-)

carabas 04/05/2008 19:54


j'suis déçue! ;-))))))


coconz 03/05/2008 05:44

Je ne suis guère surprise que tu ais trouvé le Marie Antoinette de Messadié un torchon. Cet auteur n'en est pas à son premier torchon ... Son roman sur Marie Madeleine et son 'Homme qui devient Dieu" .. 2 autres torchons blasphematoires....Quand a Castellot ... je l'ai toujours trouvé un peu ... ch...t .. oups...

carabas 03/05/2008 09:10


tu me rassures Corinne!!
Je le signalerai à la bibliothécaire.... aus sujet des autres torchons!!!